SOIXANTE TREIZE

L'homme courageux et téméraire joue avec la vie.
L'homme courageux et sage préserve la vie.
De ces deux façons d'être
l'une est bonne,
l'autre est funeste.
Qui peut comprendre les décrets mystérieux du ciel ?
C'est pourquoi le Sage ne prend pas parti.
La voie du ciel régit sans contraindre.
Elle trouve réponse sans questionner.
Elle reçoit sans avoir demandé,
et accomplit son dessein mystérieux en toute sérénité.
Le filet du ciel est immense.
Très larges sont ses mailles.
Mais nul n'y échappe.
Car le ciel rejette ce qu'il faut rejeter
et garde ce qu'il faut garder.
Et nul ne sait comment.

   << PRECEDENT    { Tao Tô King }    SUIVANT >>   
nouvelle traduction de Conradin Von Lauer ---- Editions Jean de Bonnot 1990