SOIXANTE DOUZE

Si ton pouvoir n'est plus respecté par le peuple,
c'est qu'un pouvoir plus fort survient
et que ta fin est proche.
N'oblige pas le peuple à vivre à l'étroit,
ne restreins pas le champ de son labeur,
ne l'oppresse pas.
Il restera paisible.
Ainsi
le Sage se connaît lui-même,
et il vit dans l'isolement.
Il est en paix avec lui-même.
Sans aucune vanité.
C'est pourquoi
en tout
il peut faire librement son choix.
Et c'est dans la profondeur
et non dans l'extérieur
qu'il puise sa connaissance.
C'est dans le dedans
et non dans le dehors
qu'il puise son amour.

   << PRECEDENT    { Tao Tô King }    SUIVANT >>   
nouvelle traduction de Conradin Von Lauer ---- Editions Jean de Bonnot 1990