SOIXANTE-SIX

La mer règne sur tous les fleuves
parce qu'elle s'étend
plus bas que ceux-ci.
C'est ainsi qu'elle règne sur tous les fleuves.
Si le Sage souhaite éclairer le peuple,
il doit se montrer plus humble que lui.
S'il désire le guider,
il doit se placer le dernier de tous.
Ainsi
son pouvoir sera grand
parmi les hommes
et il n'opprimera personne.
Il sera le premier sans que nul ne soit abaissé.
Les dix mille hommes
supporteront sa tutelle
avec joie
Et ne s'en lasseront pas.
Car le Sage ne s'oppose à personne,
ainsi
personne ne peut s'opposer à lui.

   << PRECEDENT    { Tao Tô King }    SUIVANT >>   
nouvelle traduction de Conradin Von Lauer ---- Editions Jean de Bonnot 1990