SEPT

Le ciel et la terre sont éternels.
Ils n'ont pas de vie propre.
Voilà pourquoi ils sont éternels.
 
Ainsi, la première place
revient au Sage
qui a su s'effacer.
 
En oubliant sa personne,
il s'impose au monde.
 
Sans désirs pour lui-même,
ce qu'il entreprend est parfait.
 
Il s'était assis
à la dernière place.
C'est pour cela
qu'il se retrouve
à la première.

   << PRECEDENT    { Tao Tô King }    SUIVANT >>   
nouvelle traduction de Conradin Von Lauer ---- Editions Jean de Bonnot 1990