> Le Vakot, exercice de santé

Je vous propose un petit exercice que j'appelle le Vakot.

On me signale que cet exercice ressemble beaucoup à un des exercices qui se font dans le "Tao Tchan"...
Ah, me dis-je. Qu'est-ce encore que ça...

Une petite recherche gogeul m'a donné ceci. Une lecture rapide m'a conduit à cette réduction verbale : le Tao Tchan est au Taoïsme ce que le Tchan (Zen) est au Bouddhisme.
Mon petit exercice a des objectifs beaucoup plus modestes.


Le principe en est fort simple, et peut ressembler à n'importe quel exercice de "relaxation"... ce qu'il n'est pas du tout.

Remarque : le nom de l'exercice est un acronyme permetant de mémoriser ses différentes phases.

Mise en conditions il vaut mieux effectuer cet exercice dans une situation décontractée. Il est totalement déconseillé au volant, ou pendant la surveillance d'une centrale nucléaire... On peut être allongé, assis, sur un pied ou sur la tête, cela n'a pas d'importance.

Principe: Se concentrer tour à tour et exclusivement sur chacun de ses sens, en évitant toute pensée 'parasite' (ce qui ne veut pas dire "ne pas penser", mais penser uniquement en rapport direct avec le sens travaillé.) Où l'on apprend que "vakot" signifie:
v : visuel
a : Auditif
k : Kinesthésique (sensations)
o : Olfactif
t : Temporel
Le point fondamental durant tout l'exercice est d'éviter de penser, sauf à la concentration sur le sens en cours d'exploration (si vous avez sous les yeux une image par exemple, il est INDISPENSABLE de ne pas penser à ce qu'elle vous évoque. Faites comme si vous déconnectiez votre pensée de vos sens, et concentrez-vous uniquement sur ceux-ci : Que voyiez-vous? Qu'entendez-vous réellement ? Que ressentez-vous (sans faire de lien avec des présupposés sur telle ou telle maladie supposée... Juste ressentir la sensation.) Que sentez-vous, sans juger si l'odeur est 'bonne' ou 'mauvaise'...

Un truc utile pour éviter les pensées, dans la vision par exemple: si un objet vous évoque quelque chose, changez d'objet, ou simplement de focale: concentrez-vous sur un point précis de celui-ci, qui aura une 'signification' différente. Observez les différences de teintes dans les couleurs...

Ainsi, tour à tour, se concentrer sur chacun de vos sens pendant quelques minutes, puis recommencer au début, et ceci aussi longtemps que vous le souhaitez. Cela peut durer une minute ou 2 heures, le plus souvent possible. Passez en revue :
Vision (il n'est pas nécessaire qu'il fasse jour. Même la nuit, il y a parfois des choses à voir...),

Audition (distinguer entre les sons, évaluer leur distance),

Kinesthésie (ressenti à la fois par rapport à l'extérieur et à l'intérieur du corps),

Olfaction,

Temps (Il est toujours là. On n'y échappe pas. Ressentez le temps qui passe, et qui est indissociable de ce que vos sens vous rapportent: Les aiguilles d'une horloge qui changent de position, la variation du son d'un véhicule qui passe, une sensation qui disparait avec un changement de position du corps, une odeur forte qui disparaît, la circulation de l'énergie dans votre organisme... etc. )

Remarque : Même les personnes ayant un ou plusieurs sens faisant défaut peuvent faire l'exercice. Un sourd par exemple peut très bien travailler sur son audition, et un aveugle sur sa vue... Peut-être y a-t-il des choses à découvrir?

Fonction de l'exercice Retrouver ses sens, dans une approche que Korzybski dans sa Sémantique générale appelle "extensionnelle". Le gigantesque et continuel travail de notre cerveau, au demeurant fort utile parfois, peut avoir tendance à nous "aveugler", à nous rendre "sourds". Quoi que nous ressentions, notre pensée semble l'adapter à un cadre défini de relations : "si CECI arrive, alors il y aura forcément CELA" ou "CECI arrive parce que CELA est arrivé". Cette façon de fonctionner induit souvent de gros problèmes, en particulier la diminution de la capacité de l'individu à répondre aux situations TOUJOURS DIFFERENTES D'UNE REALITE EN CHANGEMENT PERPETUEL.

L'un des intérêts d'un exercice comme le vakot, ou d'autres, est d'apprendre à PRENDRE SON TEMPS avant de juger, d'évaluer une situation, de ne pas réagir à ce qui se passe autour de nous comme des chiens de Pavlov à la sonnette.

Notes
• Cet exercice a déjà été 'inventé', sous des formes similaires. À vous de voir.
• Des améliorations et évolutions sont évidemment possibles. N'hésitez pas à essayez, et à m'en parler!
• L'acronyme "VAKO" provient de la PNL
• Il n'y a pas le sens du goût. Rien ne vous empêche de l'ajouter...
• On peut aussi s'essayer à une "version" VAKOTFLASH (en quelques secondes, en situation 'normale', se concentrer sur chaque sens: ça vous remet sur Terre, rondudju! ;o).

> Accueil
URL http://midier.net/sg/vakot.htm Auteur Michel Dussandier (CopyLeft)
Date de création: 19.1.2005 - - - Dernière mise à jour : 20.1.2005