Le petit guide de l'environnement sémantique 
 Accueil |  L'environnement sémantique? |  Blog |  A propos... 

 

Divertissement (Cinéma, jeux, télévision...)

La tendance chez beaucoup de gens est de considérer le "divertissement" comme futile et sans conséquences. C'est sa définition même... à laquelle on pourrait porter un peu plus d'attention: le divertissement, c'est la diversion, terme militaire signifiant que l'attaque principale se déroule sur un autre front... On l'a dit, c'est par ce biais, précisément parce que la plupart des gens ne sont pas sur leurs gardes, que peut passer plus facilement une idéologie.

Le cinéma

Tous ces gens qui ne vont plus à l'église vont encore au cinéma... même si aujourd'hui, Internet brouille les cartes, la séance de cinéma (ou la version DVD) reste incontournable. Tout cela est si bien conçu et vendu... Si attirant... Et puis tout le monde y va...

Le cinéma est un moyen de diffusion massif de propagande, que d'aucuns appellent, pour faire chic, le "soft power." Il suffit de voir ce que produit Hollywood comme films décrivant/promouvant le mode de vie, les choix politiques et les marques commerciales américaines.

Certaines productions, parfois, remettent en question cette propagande. Il arrive même qu'elles aillent jusqu'à s'intéresser au sujet même de ce site.

• Ainsi, Invasion Los Angeles de John Carpenter, décrivant un monde - extrêmement caricatural lui aussi - dont tout l'environnement sémantique (et oui!) est contrôlé par des extra-terrestres... Notons qu'il y a là aussi usage de la réduction à l'absurde. Nul n'échappe aux techniques de manipulation !!!
[Trouver le DVD: rueducommerce | fnac | amazon | ebay]



• Le film Thank You for Smoking s'intéresse lui aux techniques de manipulation appliquées au lobbying. Le héros a la gouaille et la technique pour faire passer tous les messages... A voir, même si a été omise l'action si efficace d'Edward Bernays pour faire fumer les femmes, et multiplier ainsi par deux le marché de la cigarette...) Extrait:

La technique: le manipulateur change de niveau. Il passe d'une discussion sur de simples produits à un "débat" sur des Valeurs, tout en escroquant son auditoire en prétendant que si lui a raison, c'est que - logique binaire oblige - l'autre a tort... alors que bien entendu, d'une part, la Réalité n'est que très rarement binaire, et d'autre part, ils parlent d'autre chose (glissement de cadre)! [Trouver le DVD: rueducommerce | fnac | amazon | ebay]

Le jeu

Les enfants jouent, y compris lorsqu'ils "sont" adultes. On peut insérer une idéologie dans les jeux, la caricature en étant le Monopoly®. Comme le fait remarquer un humoriste québecois que je viens d'entendre, on devrait modifier le jeu en décidant, au départ, de donner la quasi-totalité de l'argent à un seul joueur, et très peu à tous les autres, histoire de mieux ressembler à la réalité...

La télévision

La télévision offre, elle, un champ infini, où l'on retrouve ce qui se fait au cinéma. Et tout ne vient pas des amériques...
• En manière d'illustration, je voudrais citer cette série anglaise, Downton Abbey, qui raconte les aventures d'une famille de la très haute bourgeoisie britannique et de son petit personnel - ses larbins - au début du XXe siècle. Le Lord est un mec sympa, quoique bourru et un poil réac (mais très peu). Sa femme est américaine, c'est dire. On suit en même temps les aventures de la valetaille. Et là, un morceau de propagande splendide, qui justifie à lui seul la vision de la série (enfin presque!): les larbins qui ont des idées un peu sociales, un peu critiques, quasi-syndicalistes, sont justement les"méchants" de la série: voleurs, menteurs, prêts à enfoncer leurs collègues dès que ça peut les arranger... (Au bout d'un moment dans la série apparaît un chauffeur communiste un peu moins caricatural, mais le mal est fait...) Ce genre de détails en dit long sur l'idéologie véhiculée, même si la série prétend montrer que les choses évoluent, faudrait pas exagérer non plus, et rester bien gentil sur le plan de la hiérarchie.

Si on peut plus rigoler...

Ah.... si on ne peut plus se divertir tranquillement... Mais si, on le peut. Il suffit simplement de garder un coin du cerveau allumé. Avec un peu d'entraînement, cela devient automatique, et cela permet même parfois d'ajouter du piquant en évoquant les techniques de manipulation utilisées. Le divertissement est un excellent moyen d'entretenir son esprit critique: il est omniprésent est souvent instructif...

L'environnement sémantique?  |   Blog  |   A propos...  |   Haut de page
Ce travail est placé sous licence Creative Commons CC-BY-NC