Le petit guide de l'environnement sémantique 
 Accueil |  L'environnement sémantique? |  Blog |  A propos... 

 

L'environnement sémantique

Nous sommes à la fois émetteurs et récepteurs d'un grand nombre de messages - de signes - de tous types, qu'ils soient verbaux ou non-verbaux. La plus grande partie de cette communication consiste en une tentative de manipulation du récepteur par l'émetteur. Depuis son premier vagissement à ses dernières volontés, l'humain tente de s'imposer auprès de ses pareils. On pourrait presque considérer que cette tentative généralisée de manipulation concerne tout le vivant: à quoi sert une fleur, sinon à attirer (manipuler) les insectes qui viendront s'y frotter et promener le pollen reproducteur ?... Pour ce qui concerne les humain, cette "communication manipulatoire" peut avoir des formes variées:

Elle concerne des nombres de personnes variables - Cela peut être une relation d'individu à individu, d'individu à groupe (et réciproquement) ou d'individu à "la société" tout entière (via les médias de masse).

Elle peut avoir des puissances différentes - Une information répétée en boucle à la télévision tous les jours a une autre puissance qu'une simple discussion, de personne à personne, une fois, par hasard, au coin d'un bar.
Cette puissance dépend aussi de la légitimité (relative) de la personne qui la produit: Ainsi, ce que dit un spécialiste aura a priori plus de valeur, pour autant toutefois qu'il reste dans sa spécialité. On peut aussi considérer l'état de la "cible", plus ou moins ouverte à des idées différentes, et/ou qui correspondent à ses propres réflexions/attentes.

Il y a des différence dans la capacité de l'émetteur à émettre, et du récepteur à recevoir - Une personne alertée des moyens de manipulations (comme ceux contenus dans ce Petit Guide) sera plus efficace autant pour émettre que pour recevoir (et, dans ce cas, avec plus d'Esprit Critique).
Plus l'émetteur dispose de moyens, et plus il peut profiter du savoir qui s'accumule toujours dans ce domaine, en particulier aujourd'hui "grace" aux neurosciences (qui vont finir par avoir leur section à elles dans le Petit Guide).

Différences de significations - Nous ne donnons pas tous aux symboles échangé la même signification. Il n'y aurait pas de place pour l'incompréhension ou l'erreur d'interprétation. Ce n'est semble-t-il que très rarement le cas.

Ainsi, chacun apporte aux mots échangés ses propres significations, lesquelles sont plus ou moins partagées par les divers intervenants, mais encore les objectifs, tout particulièrement des "émetteurs", sont-ils plus ou moins clairs et 'avouables'.

* Le parti d'extrême droite français appelé "front national" a bien compris cette importance du verbe: Il semble [reportage France 2 récent] qu'existe une double liste de termes destinée aux cadres du parti: A gauche, les mots à ne pas dire, à droite, les termes de remplacement. 

* Le publicitaire ajoute au choix des termes la répétition de son spot de pub. Plus on insiste et plus cela rentre.

* le gourou y ajoute les privations de nourriture, de sommeil, etc. pour affaiblir un peu plus l'individu. Les suggestions rentrent encore plus vite! 
Ainsi tous ces mots et techniques sont utilisés pour induire des réactions, des comportements. Ils ne sont pas un simple blah blah.

Dans tous les cas, il faut être (au moins) deux: le "manipulateur" et le "manipulé". Chacun a plus ou moins de latitude pour agir/réagir.

Je crois donc indispensable de tenter de fournir à travers ce guide des éléments permettant de "radiographier" les discours de tous ordre: Quelles sont les astuces utilisées, quelles figures de rhétorique sont employées, etc. et finalement, pour quels objectifs. Les méthodes et techniques décrites dans ce guide ne sont pas à "rejeter" sans autre forme de procès. C'est un peu comme le couteau de cuisine. Il peut être utilisé pour tuer quelqu'un, mais il aide aussi à manger...

Par exemple: quelles techniques et figures de rhétorique sont les plus adaptèes pour... dècrire les techniques de manipulation et les "arnaques verbales" ?

Même si chacun de nous est "émetteur de manipulation". Il faut toutefois garder à l'esprit que, dans notre société, certains ont les moyens d'utiliser ces techniques de manière industrielle. La publicité, le contrôle des médias donnent une puissance à cette manipulation/propagande que n'a évidemment pas l'individu... d'où l'importance de s'armer contre ce flot.
Etrangement, on ne vous apprend pas cela à l'école. Mais est-ce vraiment si étrange ? Qui donc a le plus à perdre à la généralisation de l'Esprit Critique, sinon tous ceux qui profitent de son absence et qui sont la plupart du temps du côté d'un « pouvoir »... ne serait-ce que du leur !?



Accueil  |   L'environnement sémantique?  |   Blog  |   A propos...  |   Haut de page
Ce travail est placé sous licence Creative Commons CC-BY-NC