A propos de ce site...
Adresse: http://midier.net/pges/

Ces pages sont imaginées, écrites et maintenues par Michel Dussandier. Les citations sont permises sous réserve de citer l'auteur et de faire un lien vers ce site.

Créées en avril 1997, je les maintiens encore aujourd'hui.
Elles sont en évolution (amélioration ?) constante.
Je suis strictement autodidacte et ne peut me prévaloir de la moindre autorité universitaire ou autre.

Ce petit guide m'a été inspiré à la suite de la lecture d'un article étudiant les techniques de manipulation employées par un certain Rush Limbaugh (site), qui sévit - et le mot est faible - aux Etats-Unis. Cet article, écrit par le Dr D.T. Jacobs, titré The Red Flags of Persuasion lisible ici en VO, est paru dans la revue Etc, a review of general semantics hiver 1995-96

Je l'enrichis au fur et à mesure de mes lectures et autres périgrinations mentales, internautiques, etc...
J'ai pompé la liste des figures de rhétorique dans un petit bouquin titré Tout sur tout... et qui évidemment ne dit pas grand chose! ;)

L'expression autodéfense intellectuelle est piquée à Normand Baillargeon, qu'il a lui-même empruntée à Noam Chomsky.

J'aborde dans ce petit guide quelques "outils verbaux" établis par Alfred Kozybski dans sa "Sémantique générale."

Il y a plusieurs façon d'aborder cette discipline.

La "version originale," voulue par son inventeur, est stricte, et impose un investissement et une pratique poussés sur des bases précise. Elle a une ambition qui dépasse le discours, pour s'adresser à nos "comportements," tels qu'ils sont influencés par notre langage. C'est (!) une manière de Zen. une intégration quasi-physiologique de cette différence entre le langage et nos réactions face au monde, réactions plus souvent conditionnées par ce qui est DIT ou que l'on pense du monde, que par le monde "lui-même".

Je reprends ici certains de ses outils, dans une version "allégée", uniquement centrée sur l'aspect verbal, sans toutefois prétendre à imposer quoi que ce soit. Ce n'est pas le lieu. Je ne suggère même pas de s'y investir de manière intensive, ne le faisant pas moi-même.

L'aspect verbal de la sémantique générale peut se résumer dans cette maxime: "Le mot n'est pas la chose," avec sa variante pour voyageur du langage: "La carte n'est pas le territoire". Notre discours sur le monde n'est pas ce monde et, pire encore avec la propagande et les manipulations, le discours sur le monde est volontairement faussé par rapport au monde lui-même...

Si vous avez des commentaires, des critiques, ou en cas de citation ou réutilisation, merci de me contacter ou de participer au forum.

Ce travail est placé sous licence Creative Commons CC-BY-NC correspondantes aux contraintes suivantes:
- L'oeuvre peut être librement utilisée, à la condition de l'attribuer à l'auteur en citant son nom: Michel Dussandier.
- Le titulaire de droits interdit toute utilisation commerciale.


Télécharger le PDF ici




Accueil  |   L'environnement sémantique?  |   Blog  |   A propos...  |   Haut de page
Ce travail est placé sous licence Creative Commons CC-BY-NC